lundi 8 octobre 2018

BILAN LECTURES : Septembre 2018

 Ohlala qu'est-ce que j'ai lu ce mois-ci ! Et j'en suis très heureuse. J'ai dévoré de très bons bouquins, et ça m'a fait un bien fou. J'ai aussi fait ma rentrée en Master Littérature de Jeunesse, et je dois dire que je suis ravie de mes cours, mes camarades et mes professeurs. Ce début d'année s'annonce très très bien sur tous les points ! Mes lectures vont varier car j'ai des livres à lire pour la fac, mais globalement tout me plaît pour l'instant. L'automne arrive, je vais pouvoir ressortir les plaids, le café chaud et les vêtements réconfortants pour lire bien au chaud tandis que la pluie tombe dehors... le rêve pas vrai ? Allez, je vous laisse avec mes lectures du mois de Septembre :

Coup de cœur du mois :
Couverture Museum : Killing in the rain (grand format), tome 1Couverture Museum : Killing in the rain (grand format), tome 2
Ce mois-ci, le coup de cœur est donc un manga ! Museum, Killing in the Rain de Ryosuke Tomoe est un polar/thriller, qui fait beaucoup penser au film Seven, pour vous donner une idée. Le tueur porte un masque de grenouille et ne sort commettre ses crimes que lorsqu'il pleut. Les mises en scènes des meurtres sont macabres et dérangées. Nous suivons le jeune policier chargé de l'enquête, qui va finir par s'y impliquer personnellement... Alors attention, c'est gore, violent et psychologiquement dérangé, mais j'ai adoré. Le suspense est bien mené, le dessin m'a plu aussi et la conclusion est géniale.

J'ai adoré :
Couverture L'été fantômeCouverture Percy Jackson, tome 1 : Le voleur de foudreCouverture Wytches, tome 1Couverture Le sang des dieux et des rois, tome 1Couverture Entre chiens et loups, tome 4 : Le retour de l'aubeCouverture Princesse KevinCouverture Walking Dead, tome 12 : Un monde parfaitCouverture Amer béton, intégrale

Ah là on peut dire qu'il y a de la diversité ! Je commence par L'été fantôme d'Elizbeth Holleville. Une BD touchante d'une jeune autrice que j'ai pu rencontrer à un salon. Une jeune fille de 10 ans part en vacances chez sa grand-mère avec ses cousines adolescentes. Elle va faire la rencontre du fantôme d'une petite fille de son âge dans la maison... De l'émotion, des thèmes forts comme le passage à l'adolescence et le deuil, en bref, une petite pépite !

Ensuite, Percy Jackson, un super premier tome de fantasy jeunesse sous fond de mythologie grecque.. pourquoi j'ai pas commencé avant ? Puis le comic Wytches, bien flippant et au graphisme époustouflant ! J'ai fait une chronique pour le Sang des Dieux et des Rois que vous pouvez trouver ici. Le retour de l'aube est le quatrième tome de la saga Entre chiens et loups, que j'ai commencé il y a longtemps. Ce dénouement m'a bien plu !

Dans le cadre de mon mémoire sur le thématique LGBTQ+ dans la littérature de jeunesse, je me mets à lire quelques albums tournant autour de ces sujets. Princesse Kevin est adorable et questionne l'identité de genre en toute simplicité. J'ai continué Walking Dead avec ce tome plus posé mais qui promet une suite excitante et bien sombre aussi... Enfin, j'ai emprunté le manga Amer Beton : culte, bizarre, touchant et inoubliable.


J'ai bien aimé :
Couverture Les papas de VioletteCouverture Je vais resterCouverture MarquiseCouverture Mes deux papasCouverture The wicked + the divine, tome 1 : Faust départCouverture LiavekCouverture L'oeil du loupCouverture Les délices de TokyoCouverture Les Annales du Disque-Monde, tome 02 : Le Huitième Sortilège

Deux albums sur le thème de mon mémoire avec tout d'abord Les Papas de Violette, qui est choupi, mais comporte quand même quelques problématiques non résolues. Mes deux papas souffre de la même simplicité mais est quand même mignon et peut permettre d'aborder le sujet de l'homoparentalité avec de jeunes enfants. J'ai quand même plutôt apprécié ces deux ouvrages !

Je vais rester est une BD aux illustrations magnifiques, qui traite du deuil, du déni et est empli d'une poésie touchante. J'ai eu la chance de me la faire dédicacée par l'illustrateur ! Marquise de Joanne Richoux fut une bonne lecture, avec un dénouement surprenant qui laisse un peu l'eau à la bouche ! Le style particulier de l'autrice m'a séduite, et je lirai avec plaisir son autre roman publié chez Sarbacane, que je me suis déjà procuré (Les Collisions).

Le comic The Wicked + The Divine est un premier tome introductif, mais les personnages sont très intéressants, et l'intrigue me plaît pour l'instant. Je lirai la suite ! Quant à Liavek, j'ai plongé avec délice dans ce court roman/recueil de nouvelles fantasy écrit à quatre mains. L’œil du loup est un court roman pour la jeunesse avec de beaux messages et qui transmet des valeurs d'amitié, de solidarité et de tolérance. Les délices de Tokyo est une parenthèse douce amère qui m'a émue, sur la rencontre entre deux personnes qui pensaient être trop différentes, mais qui vont s'apporter beaucoup. Et enfin, le deuxième tome des Annales du Disque-Monde fut bien sûr très drôle et loufoque, juste ce dont j'avais besoin pour me détendre, avec toujours ce style mordant de Terry Pratchett.



J'ai aimé sans plus :
Couverture Nous allons mourir ce soirCouverture Vampire Knight, tome 10

Je ne m'attarde pas sur ces deux-là plus qu'il n'en faut... Nous allons mourir ce soir est une nouvelle au style impeccable et angoissant mais qui offre une fin peu satisfaisante pour moi. Et je commence à me lasser un peu de Vampire Knight, même si je reste attachée aux personnages.

vendredi 28 septembre 2018

LE SANG DES DIEUX ET DES ROIS - Eleanor Herman

Couverture Le sang des dieux et des rois, tome 1
Prenons un instant pour admirer la couverture de ce premier tome. Voilà. Bon sinon dedans c'est comment ? C'est plutôt très bien à mon humble avis. Laissez-moi vous en dire un peu plus.

Ce premier opus d'une trilogie fantasy teintée de réalité historique est palpitant, et les personnages sont définitivement originaux et intéressants. C'est un roman chorale, c'est-à-dire qu'on suit les points de vue de 4 personnages principaux qui évoluent dans le même univers, et sont même parfois amenés à se rencontrer. 

J'ai trouvé l'écriture fluide et très imagée, les descriptions permettent facilement de se plonger dans l'univers antique décrit par l'autrice. J'aime beaucoup cette période de l'Histoire, alors je suis toujours ravie de lire un livre qui se déroule pendant cette période !

Concernant l'intrigue en elle-même, on suit la jeunesse d'Alexandre le Grand, qui est nommé régent au départ de son père pour une autre province. Il est épaulé par son ami d'enfance, sa soeur impétueuse, et une mystérieuse jeune femme venue de la campagne avec qui il sent une connexion profonde... 

De l'autre côté de la mer, en Perse, une jeune femme noble lui est promise en mariage mais elle est déjà amoureuse d'un soldat et s'est donnée à lui. Elle s'enfuit pour tenter de le rejoindre mais sera surprise de la violence et la dangerosité du monde en-dehors des murs réconfortants de son palais. Dans l'ombre, la mère d'Alexandre prépare des sortilèges et des invocations maléfiques, dans un but encore un peu mystérieux.

Il y a donc beaucoup de choses qui se passent dans ce premier opus, et on a quand même le temps d'apprendre à connaître les protagonistes et se familiariser avec l'univers. On n'est jamais largué, en tant que lecteur, et on se laisse porter par les péripéties. Une réussite, en somme ! Je lirai les prochains tomes avec grand plaisir.


Le sang des Dieux et des Rois - Eleanor Herman
21 Avril 2016
Editions Robert Laffont Collection R
452 pages

A 16 ans, Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais se trouve irrésistiblement attiré par une nouvelle venue... Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de cour tout en taisant sa mission secrète : tuer la reine. Mais c'est sans compter sur son premier amour... Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina, même si cela signifie se mesurer à Hephaestion, tueur sous la protection d'Alexandre. Et, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre sans l'avoir rencontré, désire changer sa destinée en partant en quête des légendaires et mortels Mangeurs d'Esprit.

jeudi 27 septembre 2018

LA MAÎTRESSE DE GUERRE - Gabriel Katz

Couverture La maîtresse de guerre
Mais attendez... C'était super ? Oui tout à fait. J'ai adoré l'univers décrit par l'auteur ainsi que ses personnages. A tel point que j'aurai vraiment aimé qu'on ait une suite un jour...

Kaelyn grandit dans les terres du Nord, c'est la fille d'un maître d'armes mais celui-ci ne pense pas qu'elle pourra le devenir elle-même. Frustrée, elle s'engage dans l'armée dès qu'elle en a l'âge et part pour le Sud, dans une province où régnerait l'esclavagisme et le cannibalisme.

Seulement, bien avant de pouvoir vraiment se battre, son escouade tombe dans une embuscade et elle se fait capturer... La voilà maintenant esclave dans une ville qu'elle ne connaît pas, avec des coutumes si différentes des siennes. La jeune femme est perdue et vulnérable mais trouvera vite un moyen de faire tourner le vent en sa faveur.

Je n'en dis pas plus sur l'intrigue, je suis à peine plus précise que la quatrième de couverture. Même si certains "clichés" de la fantasy semblent s'être glissés ça et là, j'ai trouvé l'ensemble original, en particulier les descriptions concernant la terre du Sud, avec sa religion, les vêtements des habitants et l'architecture, par exemple.

Gabriel Katz nous donne juste assez de descriptions, que ce soit pour les paysages, les scènes d'amour ou les batailles, pour qu'on puisse se figurer sans problèmes ce qu'il se produit. J'aime pouvoir m'immerger ainsi complètement dans le récit, c'est agréable. C'est pour cette raison que j'ai avalé + de 400 pages en à peine 2 jours, j'imagine...

J'ai eu du mal à m'attacher à Kaelyn au départ, mais dès la moitié du livre je m'inquiétais beaucoup pour elle. De plus, les personnages secondaires m'ont beaucoup plu !

La fin de ce one-shot m'a un peu frustrée. Elle est un peu ouverte, et j'avoue que j'aimerai beaucoup avoir un deuxième tome, même si les gros nœuds de l'intrigue sont résolus. D'autres aventures attendent les personnages, quelque part, j'en suis persuadée !


La maîtresse de guerre - Gabriel Katz
16 janvier 2014
Scrinéo
446 pages

Dans le même univers que celui du Puits des mémoires, Kaelyn, fille d’un maître d’armes, rêve de reprendre le flambeau paternel, tandis que les autres filles de son âge rêvent d’un beau mariage. Elle a le talent, l’instinct, la volonté. Elle ne demande qu’à apprendre. Mais cela ne suffit pas : c’est un monde dur, un monde d’hommes, où la place d’une femme est auprès de son mari, de ses enfants, de ses casseroles. Il va falloir lutter. Elle s’engage donc dans cette grande armée qui recrute partout des volontaires pour aller se battre au bout du monde. Des milliers de soldats partis « libérer » le lointain sultanat d’Azman, plaque tournante de l’esclavage, terre barbare où règnent les cannibales. Dans la violence de la guerre, elle veut acquérir seule ce que personne n’a voulu lui enseigner. Mais le grand sud, plongé dans le chaos de l’invasion, va bouleverser son destin bien au-delà de ses attentes…

J'ai lu ce livre dans le cadre du Challenge ABC Imaginaire 2018